Quelle est mon empreinte Carbone ?

Une des mesures de notre impact polluant sur la planète est l’empreinte carbone, c’est à dire la quantité de CO2 rejetée dans l’atmosphère par nos comportements.
L’empreinte carbone concerne nos déplacements et la consommation énergétique qu’ils engendrent, mais pas que cela !
Notre impact existe dans chacun de nos achats, pour ne pas dire chacun de nos gestes. Le véhicule que j’achète, même si je ne l’utilise pas a une empreinte carbone liées à sa fabrication, à son acheminement… Pour chaque étape de sa conception à sa (suite…)

Sagesse intérieure : ça me dit quoi ?

« Apprenez à communiquer avec votre sagesse intérieure, votre intuition,
et menez la vie à laquelle vous aspirez. »
Kate Orson dans le magazine Respire n°12

Quel magnifique invitation !
Quel programme en perspective ?

L’auteur de l’article invite à passer par l’écriture et les questions. N’est-ce pas ce que propose ce blog ?
Donc : à vos stylos ! Pour :
– déposer ce qui encombre l’esprit,
– ancrer (encrer) ce qui me semble important pour en garder la mémoire sans surcharger mon mental,
– converser avec mes émotions et les apprivoiser plutôt que de les diaboliser,
– et pour, comme le fait le blog www.jepilotemavie.net poser les questions qui ouvriront éventuellement la porte à vos réponses, celles que recèle votre sagesse intérieure bien sûr !
L’écriture, même si elle n’empêche pas le ressassement, calme. Elle suppose de ralentir et permet de se poser (ne serait-ce que physiquement car en général cela suppose de s’asseoir, de prendre le temps, d’être conscient de ce qu’on fait). En écrivant, je peux déposer mon passé, voire le dépasser quand j’ose écrire ce à quoi j’aspire.
Avec l’écriture, je vous souhaite de faire le ménage de ce qui a eu lieu, d’accéder à des révélations, des compréhensions et de semer vos aspirations.

Auto-coaching :

Quels sujets ai-je tendance à ressasser ? Et si je prenais le temps de les déposer ?
Quelles questions m’aideraient à y voir plus clair dans ma vie ? (que ce soit des problématiques matérielles, de santé, des relations, du travail…)
Qu’est-ce que j’aimerais vivre dans 6 mois ? 2 ans ? 6 ans ?

Et si j’osais décider pour moi ?

NB : ce que je vis maintenant est le résultat de ce que j’ai mis en œuvre consciemment ou souvent inconsciemment. Souvent, nous nous limitons à ce qu’on nous transmet, nous croyons que la vie se limite à ce que notre entourage en fait… Et pourtant, en regardant au-delà, il est facile de découvrir que d’autres personnes vivent différemment et que cela fonctionne aussi pour elles. Certains croient qu’il faut un CDI pour être en sécurité, d’autres que c’est de suivre ses rêves en vivant intensément selon eux.

Voeu pieu >< Envie

                           alias : Quand suis-je vraiment moi-même ?
Un vœu pieu est souvent une envie de se conformer à une image, à ce qu’on imagine être bien pour nous, ou même à ce qui serait bien vu par les autres… Parfois synonyme d’intention vaine ?
Une envie est une aspiration pétillante qui me rappelle que je suis en Vie ! Ou qui me permet de vibrer davantage. Une « vraie envie » me ramène à moi-même, me montre la voie… Si je l’écoute et que j’y crois, je suis alors prêt(e) à oeuvrer pour sa réalisation, à me mettre en mouvement.

Auto-coaching :

Ce que je veux, relève-t-il le plus souvent de vœux pieux ou d’envies ?
Qu’ai-je eu tendance à privilégier ces (suite…)

Synchronicités & Intuitions : je dis miroir

Et si la vie savait mieux que moi ?
Depuis quelques années, je revendique l’importance des objectifs, de définir son cap et d’avancer.
Aujourd’hui, je me dis que je n’avance jamais aussi bien que lorsque je vais avec le courant, lorsque je me laisse porter par la vague plutôt que de résister.
Pour autant, les 2 me semblent compatibles (sauf à vouloir les opposer). En fait, c’est en allant avec le courant que j’avance le mieux dans ma voie… dans ma vie.

Parenthèse sur la Vie, la Voie et les objectifs avec 2 anciens articles de BoB (mon Blog objectif Bonheur) : liens en fin d’article.

J’en reviens à la possibilité d’aller avec le courant, certains appellent cela l’acceptation. Rien à voir avec la résignation qui me ferait probablement couler si les secours espérés n’arrivent pas.
L’acceptation, c’est jouer avec la Vie.
C’est accueillir les synchronicités, ces messages subtils.
C’est écouter son intuition, cette voix intérieure qui montre la voie la plus facile.

Auto-coaching :

Quand ai-je voulu garder un cap à tout prix sans daigner écouter les messages de la vie ? Que s’est-il passé ?
Quand ai-je suivi mon intuition en me laissant glisser avec le courant ?
Entre ces 2 attitudes, qu’est-ce que je conseillerai à mon meilleur ami ? Pour quelles raisons ?

 

Les articles de BoB :
Sur la Vie et la voie : https://www.objectifbonheur.com/blog-objectif-bonheur/entry/de-la-vie-a-la-voie-un-simple-o
et plus trivialement sur les objectifs : https://www.objectifbonheur.com/blog-objectif-bonheur/entry/vivre-avec-ou-sans-objectif-a-quoi-servent-les-objectifs

Poubelle que jamais… observation & expérience

Habitués à notre mode de vie, peut-être que nous ne nous posons pas (ou peu) de questions sur nos comportements, qui nous semblent naturels, ou au moins normaux.
Aujourd’hui je nous invite à observer nos comportements en matière de déchets.

Auto-coaching :

Qu’est-ce que je jette ?
Mes déchets sont-ils évitables ou inévitables ?   Comment le savoir ?  Et si c’était un choix jusque-là inconscient ?
Première étape exploratoire :
Que contiennent mes poubelles ?  En quelle quantité ?
Quels récipients ?  Quels volumes ?  Quel rythme : quotidien, hebdomadaire, mensuel ?
Une fois que j’ai porté mon attention sur ma relation aux déchets, il y a de fortes chances qu’elle évolue un peu, ou pas. La clé est la prise de conscience. Pour y parvenir, une astuce est de sortir de son conditionnement en regardant la situation avec un regard nouveau… tel un extra-terrestre, ou plus simplement un oiseau ou tout autre animal non domestiqué.
La prise de conscience du sens ou du non-sens m’ouvre à plus de bon sens.

Exercice : Sans décider de rien changer, j’observe mon comportement dans les jours à venir et peut-être vais-je constater certains changements. Puis dans une semaine, je pourrai, si cela fait sens pour moi, décider de m’engager dans la réduction d’un type de déchets, à titre d’expérience.