Etre soi : est-ce un choix ?

Bientôt des cerises

Ce matin, en voyant le cerisier de mes voisins (ci-contre), j’ai décidé de recycler pour cet article le titre initial de ma prochaine conférence (RV mardi 11 juin à Caen pour un dîner-conférence, plus de précisions à venir).
Un cerisier a-t-il le choix de faire des cerises ? 
Et si la nature savait mieux vivre que nous ?
A nous croire des êtres évolués, je me demande parfois si nous ne nous compliquons pas la vie !
Les plantes doivent-elles savoir qui elles sont pour donner le meilleur d’elles-mêmes ? Ne produisent-elles pas tout naturellement ce qui leur correspond ? Cela ne veut pas dire sans effort… j’imagine que pour qu’une graine perce le sol en germant cela ne se fait pas tout seul. Idem pour qu’un papillon quitte son cocon ou un poussin son œuf.
Pourquoi en sommes-nous arrivé(e)s à nous prendre la tête pour accomplir notre mission ?
N’est-ce pas parce que nous imaginons que ce sont les autres qui doivent nous la délivrer ? Nos parents, la société, les enseignants…
Où est notre place dans cette histoire ?
Et si nous en savions autant que les plantes sur ce que nous avons à faire : que ferions-nous ?

Auto-coaching :

Quand suis-je vraiment moi-même ? Comment cela se traduit-il ? Ou Comment le sais-je ?
Qui suis-je quand je suis moi ?
Qu’est-ce qui me fait croire que ce n’est pas correct d’écouter en priorité ce que je ressens ?

Question / Réponse : ça me dit quoi ?

« Je ne cherche pas à connaître les réponses,
je cherche à comprendre les questions. »
Confucius (500 ans avant J.C.!)

Cette citation nous plonge au cœur même du coaching !
Se laisser interpeller par les questions qui ouvriront la porte à nous-même, à des informations (im)pertinentes et parfois à nos propres réponses (pas à des réponses préexistantes !).

Auto-coaching :

Quelles sont les questions récentes que l’on m’a posé et qui m’ont dérangé(e) ?
Quelles sont les questions que je me pose ?
Quelles sont les réponses/solutions que j’aimerais connaître ?

Expérience :

Voici quelques éléments de départ pour vous construire une séance d’auto-coaching.
Comment procéder ?

Madame ou Mademoiselle ?

Malgré la loi qui définit nos droits, et devoirs, j’ai constaté que les avis divergent souvent, et que même mes formulaires officiels peuvent prêter à confusion.
Par exemple, ma conseillère bancaire a expliqué à ma fille que la case Mlle était à cocher obligatoirement car elle n’est pas mariée et que de toute façon la programmation de son logiciel imposait le titre Mlle.  Pourtant, ce n’est pas légal, et à ma connaissance cela ne l’a jamais été, c’est juste une coutume. D’ailleurs, depuis ma première déclaration de revenus, qui date (!), les impôts m’ont toujours appelée Mme alors que je me déclarais célibataire.
De même, l’appellation « nom de jeune fille » me semble parfaitement déplacée !  Assurément sexiste, sauf à ce qu’on me dise qu’on demande aux hommes leur « nom de jeune homme ».
En réalité, euh en légalité, nous avons tous un nom de naissance, qui reste notre nom tout au long de notre vie. Nous avons, par le mariage, le droit (et pas le devoir) d’utiliser le nom de notre conjoint, c’est alors notre nom d’usage. C’est accessible à la « jeune fille » qui adopte l’usage du nom de son mari, et, au choix, bien sûr au « jeune homme » qui adopte l’usage du nom de son épouse.

Exemples d’explications disponibles sur le web : https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/1678-nom-d-usage-definition-et-regles-d-utilisation-du-nom https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F868 et pour l’ajout d’un pseudonyme de notoriété : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F355

Le choix du nom d’usage est personnel, dans le respect de la loi du pays.
Même à défaut d’information, cela reste un choix. Ainsi, sans le savoir, nous sommes souvent lus libres que nous ne le croyons…
Piste : pour expérimenter davantage de liberté, j’anime un groupe « Master Mind Liberté » qui permet de cheminer plus sereinement en fonction de ses valeurs et en mettant en actions des choix plus conscients que subis.  Pour en savoir plus sur le groupe master mind : Ateliers

NB : je ne prétends en aucun cas fournir ici des informations légales ou fiables. Je vous partage simplement mes réflexions, mon expérience française et vous invite à vérifier ce qui vous interpelle et à choisir, en fonction de vous-même, dans le respect de vos valeurs. En général, cela suppose d’explorer plusieurs sources d’informations.

Auto-coaching :

Qu’est-ce que j’aimerais et que je crois impossible ?
Comment est-ce que je sais que c’est (im)possible ?
Qu’est-ce que j’ai déjà cru impossible et qui s’est réalisé ?

Expérience :

A moi de choisir ce qui me semble le plus approprié pour ma vie…
ce qui est en phase avec mes valeurs !
Important : pour connaître mes valeurs je dispose de cet exercice : lien vers exercice valeurs

Ce qui me dérange parle de moi…

   … ce que j’admire aussi

Pas toujours facile de réaliser que ce que je critique me parle de moi !
Plus facile de voir les problèmes chez autrui… et d’attendre qu’il change !
Qu’est-ce qui me dérange quand je vois ma fille visionner des vidéos des heures durant ?
J’ai peur pour elle, peur qu’elle désinvestisse sa vie pour ce que je considère comme une distraction, pour ne pas dire une drogue ?
Si j’ose me regarder dans le miroir :  en quoi cela me parle-t-il de moi ?  (suite…)

Quelle est mon empreinte Carbone ?

Une des mesures de notre impact polluant sur la planète est l’empreinte carbone, c’est à dire la quantité de CO2 rejetée dans l’atmosphère par nos comportements.
L’empreinte carbone concerne nos déplacements et la consommation énergétique qu’ils engendrent, mais pas que cela !
Notre impact existe dans chacun de nos achats, pour ne pas dire chacun de nos gestes. Le véhicule que j’achète, même si je ne l’utilise pas a une empreinte carbone liées à sa fabrication, à son acheminement… Pour chaque étape de sa conception à sa (suite…)